La situation des adultes autistes

Qu’est-ce que l’autisme?

Selon le DSM-V, le trouble du spectre autistique (TSA) constitue un sous-ensemble des troubles neurodéveloppementaux.
Le TSA se caractérise principalement par :

  • un déficit persistant dans la communication, les interactions sociales et les comportements;
  • des activités ou intérêts restreints ou répétitifs.

Présents dès la petite enfance, les symptômes se situent dans un continuum qui varie de léger à sévère. Même lorsqu’elle ne s’accompagne pas d’une déficience intellectuelle, cette condition limite et altère le fonctionnement au quotidien.
Selon Santé Canada, le TSA est un trouble complexe qui dure toute la vie et qui touche les personnes de tous les milieux, de même que leur famille, leurs amis et leurs aidants.
Un soutien personnalisé à tous les âges de la vie s’avère bénéfique pour les personnes autistes.

La situation précaire des adultes autistes

En quittant le système scolaire autour de 21 ans, les personnes vivant avec un TSA se trouvent confrontées à un douloureux constat : les services offerts sont presque inexistants et difficiles d’accès. Pour la majorité d’entre eux, ce sont les parents qui palient à l’insuffisance et même à l’absence des services spécialisés.
On reconnaît aux adultes autistes sans DI une capacité à camoufler leur condition, ce qui a pour effet de les isoler davantage et de les priver des services et de l’aide dont ils ont pourtant bien besoin. Cette absence quasi totale de ressources et de soutien place l’adulte autiste dans une situation de vulnérabilité et de pauvreté chronique. Ils sont en grande majorité bénéficiaires de prestations de solidarité sociale  avec contraintes sévères à l’emploi.

Par son offre de services, l’Archipel de l’avenir souhaite, même modestement, contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des personnes autistes.

L’autisme en chiffres*

  • 78% de hausse des diagnostics d’autisme depuis 2002;
  • 70% des autistes ne présentent pas de déficience intellectuelle;
  • 1 canadien sur 64 se trouve dans le spectre de l’autisme.
* Sources : Autism and Developmental Disabilities Monitoring et Fédération Québécoise de l’autisme
Références
FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L’AUTISME, 2018 « L’autisme en chiffres ».
INSPQ, Centre d’expertise et de référence en santé publique, Surveillance du trouble du spectre de l’autisme au Québec, publié en 2017.
NOISEUX, Manon. Le trouble du spectre de l’autisme : un nombre toujours en croissance!  Périscope : no 79, Mars 2018. Longueuil: Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre, Direction de santé publique, Secteur Planification, évaluation et surveillance.